Les différents types de toitures

Le toit de la maison est un des éléments les plus importants pour celle-ci. En effet, il s’agit de la principale protection de la maison contre les intempéries. C’est pour cette raison qu’il est tout à fait nécessaire de faire le bon choix en sélectionnant le type de toit pour votre maison.

Il existe en effet différents types de toits à choisir comme différentes formes pour les maisons. Si vous devez faire ce choix important, il est donc nécessaire de connaître les différentes options qui se présentent que ce soit en matière de forme ou bien de type.

Les différentes formes de toiture

Il existe différentes formes de toiture qu’il est possible d’adopter pour une maison afin d’avoir des rendus différents et un style particulier. Ainsi, on distingue les toits monopentes, ils sont à un seul versant et permet donc une évacuation rapide de la pluie ou bien de la neige. Ensuite vient la forme la plus courante, le toit à deux pans.

Ensuite, il y a la toiture à quatre pans. Celle-ci se compose de quatre versants égaux qui se rejoignent au contre tout au sommet de la construction. Pour plus sophistiqué, il y a les toitures avec deux pans en croupes, celles à deux pans avec lignes de coyau et celles avec deux pas et lignes de bri. Il y a également les toitures en L ou en T de même que les toitures plates et celles qui sont arrondies.  

Les différents types de toitures

Pour ce qui est des différents types de toitures, c’est surtout au niveau de la matière utilisée pour le toit en question que cela se distingue. Il existe en effet différents types de toiture.

Les toits en métal : il s’agit des toits en acier peint ou galvanisé encore en aluminium et en cuivre. Ils ont l’avantage d’être faciles à installer et d’avoir une durée de vie assez longue pour protéger la maison. Ceux en acier peint ou galvanisé peuvent rester en place pendant une bonne vingtaine d’années. Un inconvénient majeur cependant, le choc de la pluie ou bien de la grêle sur ce type de matériau peut faire du bruit.

Les toits en bois : ce sont les toits en bardeaux de cèdres et de mélèze. Malgré que ce soit du bois, ils ne pourrissent pas sous les aléas climatiques et résistent bien à l’humidité. De plus, ils donnent un style différent à la maison. Un des inconvénients majeurs de ce type de toit reste les possibilités de fendillements à cause de la grêle. La pose reste également un travail de longue haleine et un bon entretien doit se faire tous les 5 ans. Sa durabilité varie entre 20 et 35 ans, avec un coût moyen.  

Quid du végétal et du composite ?

Le toit composite : le toit composite est quant à lui issu du recyclage des pneus usés, ce qui lui donne un caractère imputrescible. Il résiste bien aux attaques des insectes et aux intempéries. L’installation est cependant relativement longue et le coût est assez élevé, surtout qu’il n’y a pas encore de spécialiste en la matière.

Le toit végétal : il existe différents types de toit végétal, dont ceux où la culture des plantes est possible et ceux où cela ne l’est pas. Ils procurent une bonne isolation tout en protégeant le toit des UV, ce qui augmente sa longévité. L’installation est cependant assez lourde et coûteuse. Il existe également les toits en végétaux en pandanus ou en niau qui ont quelques avantages intéressants. Ils assurent une fraîcheur ainsi qu’une bonne isolation sans oublier une température ambiante douce tout en étant résistants aux vents ainsi qu’à la pluie. Leurs inconvénients c’est qu’ils n’ont pas une longue durée de vie et que ce type de toit ne s’adapte pas à toutes les régions et à tous les climats. 

Cet article vous a plu ? Votez ici :

Back to Top