Construction de maison : le raccordement de l’électricité

Le raccordement électrique de votre maison

Le second œuvre de la construction de maison comprend le raccordement au réseau électricité. Certaines questions essentielles se posent, par rapport à la législation et aux étapes à suivre afin de bénéficier de ce raccordement. L’installation intérieure du câblage électrique doit par exemple être réalisée par un professionnel. Il faut par ailleurs faire la distinction entre le fournisseur d’électricité et le gestionnaire du réseau d’électricité.

Demande de raccordement

Une demande de raccordement au réseau électrique est nécessaire pour obtenir la mise en service de l’électricité dans la maison. Selon le cas, la demande peut être adressée au gestionnaire de réseau ou à un fournisseur d’électricité. Si le premier intervient de manière fixe selon les zones géographiques préétablies, la fourniture d’électricité peut provenir de différentes entreprises locales.

La réponse à la demande est constituée d’un devis précis, lequel mentionne la nature des travaux à réaliser par le prestataire, y compris l’emplacement du compteur d’électricité, le prix ainsi que les modalités de paiement, de même que la date prévue de mise en service de l’installation électrique. Il faut obtenir au préalable les autorisations administratives nécessaires.

A noter que l’installation intérieure du câblage électrique de la maison, ainsi que sa liaison avec le disjoncteur de branchement doit être effectuée par un professionnel. Ce dernier fournit alors un Certificat de Conformité, visé par un organisme agréé et qui atteste la conformité de l’installation avec la réglementation en vigueur.

Mise en service de l’électricité

Comme mentionnée ci-dessus, la mise en service de l’électricité doit être précédée de la demande de raccordement, de l’obtention de toutes les autorisations administratives requises ainsi que de la signature de contrat avec le fournisseur d’électricité. Au préalable, il est très important, pour des mesures de sécurité évidente d’une part, et pour des raisons de confort lors de l’utilisation, d’autre part, que l’électricité domestique soit maîtrisée. En d’autres termes, le branchement de l’électricité dans un domicile privé (ou dans des bureaux, etc.) doit être conforme à certaines normes.

A cet égard, le professionnel qui procède à l’installation intérieure engage sa responsabilité lors des travaux ainsi que l’atteste la délivrance du Certificat de Conformité. Les prises, le branchement intérieur, et toutes les autres installations effectuées doivent être en accord avec la norme électrique NF C 15-100 en vigueur. Autrement dit, l’habitation doit contenir un appareil de coupure et de protection (disjoncteur de branchement), un dispositif parafoudre, etc.  

Cet article vous a plu ? Votez ici :

Back to Top